Itinérante

Les spectacles en suivant sont ceux qui, actuellement, sont part de notre portefeuille pour vente et itinérance. Si vous êtes intéressé par certains n'hésite pas à nous contacter.

A Maior Flor e Outras Histórias Segundo José

Inspiré dans le travail de José Saramago et ayant comme base de travail dramaturgique son livre pour les enfants "A Maior Flor do Mundo", le Teatro Art'Imagem présents une pièce de théâtre pour être vue par les adultes et les enfants conjointement. Une bonne opportunité pour honneur et divulguer l’auteur et son œuvre, sur le chemin de Teatro Art'Imagem dont la devise qui a été de présent les grands auteurs et textes de la littérature universelle, les transformant en théâtre.

Ajout d'autres textes qui allant des "Pequenas Memórias" a les contes "Deste Mundo e do Outro", des  "Cadernos de Lanzarote" a les "Poemas Possíveis" et le Discours dans le Cérémonie du Prix Nobel, jusqu'à le apparition de personnages mémorables de l'univers littéraire de l'auteur, comme le paire Bilmunda et Baltazar, les Sept Soleils Sept Lunes, du "Memorial do Convento", la Femme de le Docteur et le Chien de Larmes, du "O Ensaio Sobre a Cegueira", jusqu'à les créatures réelles, plus ou moins costumés, qui peuplée son enfance, comme leur grands-parents Jerónimo e Josefa et d’autres famille, bien aussi les mémoires de ce qu'il était à vivre, travail et jouer dans le village de Azinhaga do Ribatejo, jusqu'à l'éveil des premières amours.

Inspiré dans le travail de José Saramago
Dramaturgie et Mise en Scène José Leitão
Avec Daniela Pêgo et Flávio Hamilton

104ª Création du Teatro Art'Imagem - 2014
Âge: M/6
Durée: 50 m

Espace approprié: Chambres avec les exigences minimales dans le raider technique.
Equipements techniques: Son et Lumière.

... PLUS INFO ... PROMO ... RAIDER TECHNIQUE ...

O Vosso Pior Pesadelo

Dans une cage est un homme à genoux, les mains attachées derrière le dos, la tête baissée. Dans un coin de la cage, il ya un seau pour les besoins physiologiques du prisonnier.

L'action se déroule dans une prison de haute sécurité et suit le jour le jour de violence a qui est particulièrement sujet une prisonnier accusé de terrorisme, un comédien qui n'a pas pleurer ou déplore le brutale agression a qui est victime, incarnée par le soldat et officier qui sont étourdies par son attitude.

Texte Manuel Jorge Marmelo
Direction et Mise en Scène José Leitão
Avec Flávio Hamilton, Miguel Rosas, Pedro Carvalho

103ª Création du Teatro Art'Imagem - 2013
Âge: M/12
Durée: 60 m

Espace approprié: Chambres avec les exigences minimales dans le raider technique.
Equipements techniques: Son et Lumière.

... VIDEO ... PLUS INFO ... PROMO ... RAIDER TECHNIQUE ...

As Veias Abertas da Humanidade

Une création scénique où coexiste divers genres et disciplines théâtrale en dialogue avec les langages audiovisuels.
Une sélection de textes basés sur les multiples facettes du travail de l’écrivain, penseur et journaliste Uruguayen Eduardo Galeano.

L’auteur de «Les veines ouvertes de l’Amérique Latine», une voix singulière de la littérature actuelle et pensée latino-américaine, est encore pratiquement inconnu au Portugal, où seuls quelques (très peu) œuvres ont été éditées, sont sortis en Octobre de l’année dernière l’premier volume de sa trilogie majeure “Memória do Fogo”: “Os Nascimentos” - édition de Livros de Areia.

Inspiré dans le travail de Eduardo Galeano
Dramaturgie et Mise en Scène José Leitão
Avec Daniela Pêgo, Flávio Hamilton e Pedro Carvalho

101ª Création du Teatro Art'Imagem - 2012
Âge: M/12
Durée: 60 m

Espace approprié: Chambres avec les exigences minimales dans le raider technique.
Equipements techniques: Son et Lumière.

... VIDEO ... PLUS INFO ... PROMO ... RAIDER TECHNIQUE ...

Um Punhado de Terra

Marais. En toute le scène, vingt centimètres de terre argileuse. Venez, du horizon à l’embouchure de la scène, un homme noir. Les pieds plongée dans la boue. L’homme boite de la jambe droite. L’homme s'approche, lentement. Arrivée à l’embouchure. Et dit: prend mon corps, seigneur du feu! Vient et dévaste cette terre étrangère!
Cet homme noir est un esclave portée pour la force d’Afrique pour une terre de qui jamais écoutée parler - Portugal.
Il nous dira, dans un portugais encore mal saisi, mais de images puissantes et dans un langage poétique singulier, comme une conteur de histoires de tradition oral africaines, comment un jour ont arrivé dans sa village les hommes blancs "laids, avec têtes de métal et peau de fer, sur la peau couleur de lait vieux gâté".
Comment ils ont tué sa femme, ses fils et amis, comme détruit sa village et annihilée son peuple. Comme ils ont été porté, sur les ordres de un appelé "l’infant", dans un grand bateau plus grand qui "montagnes de bois" pour cette terres de bannissement.
Est tel sa solitude et sa tristesse qui l’homme noir, dépouillé de son poignée de terre, va à évoquer et va à demander a ses dieux la mort et la malédiction des étrangères e ses descendants, responsables pour sa malheur et la destruction de son peuple.
Et, est encore avec terre étrangère que l’homme noir se congé de la vie e de sa terre.

"L’homme noir récolte terre de sol et mange. / retourner a récolte terre. Mange. / L’homme noir mange terre. / Mange, Mange..."

Texte Pedro Eiras
Mise en Scène José Leitão
Avec Flávio Hamilton

99ª Création du Teatro Art'Imagem - 2011
Âge: M/12
Durée: 80 m

Espace approprié: Chambres avec les exigences minimales dans le raider technique.
Equipements techniques: Son et Lumière.

... VIDEO ... PLUS INFO ... PROMO ...